Article écrit par

Une réponse

Page 1 sur 1
  1. François Pelletier 16 novembre 2010 à 23 h 07 | | Répondre

    Cette réflexion sur le désir insatiable de nouveauté est intéressante et réapparaît dans toutes les sphères de la vie. Il est même amusant de voir qu’elle soit même au coeur des préoccupation d’organismes comme le RQSV, et de publications telles que le Carnet et le Simpli-Cité. Sans un contenu sans cesse renouvelé, l’intérêt diminue. L’internaute consomme de l’information, et ses désirs son insatiables à ce chapître aussi. Même la grandeur de notre désir de fournir ce contenu est insatiable ! :)

S.v.p. commenter sous votre vrai nom.

Laisser un commentaire