La simplicité volontaire: un nouveau paradigme

paradigmeQuelle est la place de la simplicité volontaire dans l’avenir de notre société? D’abord, disons-le tout de suite, et contrairement à ce qui est véhiculé abondamment dans le public, la simplicité volontaire n’est pas la pauvreté. C’est plutôt une forme d’abondance non matérielle et de liberté d’action, les deux favorisés par une vie sans excès.

C’est aussi la recherche d’une répartition plus égalitaire de la richesse, d’une meilleure protection de l’environnement et le développement d’une vie spirituelle qui s’oriente vers la découverte d’un sens à sa vie.

Dans cette courte définition de la simplicité volontaire, on peut voir qu’elle contient les principaux éléments pouvant représenter un nouveau paradigme pour notre société et les composantes majeures pour un bonheur individuel et collectif.

Notre monde est actuellement soumis à une forme d’anxiété environnementale résultant de menaces dont les solutions nous échappent en grande partie. L’abondance non matérielle caractérisée par la satisfaction des vrais besoins seulement est une réponse à cette anxiété.

L’endettement raisonnable des individus et des gouvernements est aussi un gage de liberté d’action qu’offre la pratique de la simplicité volontaire. De plus, la répartition plus égalitaire de la richesse réduit le gaspillage des personnes riches et réduit aussi les tensions dans le corps social. Enfin, notre monde bénéficierait beaucoup du développement spirituel se caractérisant par la maîtrise de l’esprit et la découverte du sens de la vie de chacun.

Actuellement, un très grand nombre de personnes dans notre société sont soumises au stress du temps, de la productivité et de la compétition. Nous sommes de plus entraînés par une immense vague de surconsommation qui, pour plusieurs, représente le sens de leur vie, et qui, de plus, détériore gravement notre environnement. La simplicité volontaire par son approche raisonnable et touchant la plupart des aspects fondamentaux de nos problèmes de société, apparaît comme la possibilité d’un nouveau paradigme.

 

Article écrit par

3 réponses

Page 1 sur 1
  1. coulombe 17 février 2014 à 14 h 51 | | Répondre

    Comment faire voir à la société, aux gens qui nous entourent, collègues de travail,que nous pouvons pratiquer la SV? Les gens sont «brainwasher» sur la consommation. Les corporations s’assurent que tout tourne rond rond pour que l’on remplissent leur poches, alors que les ressources s’épuisent. J’ai vu d’épouventables annonce sur notre besoin de pétrol/mazou, qui hypnotisent les gens…Comment sortir les gens de cette transe?

    1. Pascal Grenier 17 février 2014 à 22 h 50 | | Répondre

      Je crois que la première chose à faire pour provoquer un changement chez les gens est de modifier sa propre façon de vivre pour la faire correspondre à nos valeurs. Ensuite, on influensera simplement par l’exemple. Plus tard on pourra chercher des façons de témoigner soit verbalement soit par des écrits.
      Bonne chance.
      Pascal Grenier, simplicitaire

  2. marc guy 24 janvier 2014 à 9 h 05 | | Répondre

    Le changement de paradigme à souhaiter dans les prochaines années est la responsabilisation des citoyens: demander moins de services a l’État, moins de taxes (un gouvernement géant consomme beaucoup de ressources et oblige les citoyens a travailler à le nourrir). Devenir autonomes par la simplicité permet de se prendre en charge financièrement et donne aussi une grande liberté.
    Je joins le lien d’un vidéo qui permet de réfléchir à la société qu’on a créée. Et si nous avions fait fausse route…
    http://youtu.be/MxYQb-WmB3g

S.v.p. commenter sous votre vrai nom.

Laisser un commentaire