Article écrit par

3 réponses

Page 1 sur 1
  1. Hélène Larose 20 juin 2015 à 9 h 06 | | Répondre

    Bonjour,

    Bravo, Pascal Grenier, d’avoir eu le courage de remettre en question le sacro-saint voyage en avion. C’est risqué de s’attaquer ainsi à un dogme !

    Pour ma part, j’ai décidé, il y a dix ans, de ne plus voyager ni en avion ni en voiture, pour réduire mon empreinte écologique, mais cela m’a attiré beaucoup de réactions agressives.

    Je maintiens toutefois ce choix et je continue à donner l’exemple. Il en va selon moi de l’avenir des humains et des autres espèces sur notre planète.

  2. Michel Vegan 19 juin 2015 à 12 h 33 | | Répondre

    Excellent article Pascal, tout comme les autres d’ailleurs 🙂

    Je n’ai jamais prit l’avion et ne prévois pas l’utiliser non plus. Nonobstant les raisons évoquées ci-dessus, ça reste un moyen de transport dont on se sent vulnérable et pris au piège même s’il demeure le plus sécuritaire sauf, en cas d’accident 🙁

    Salutations 😉

  3. Marc Guy 19 juin 2015 à 12 h 09 | | Répondre

    les compagnies aériennes comme les petrolières qu’on accuse de tout les maux ne font que répondre a la demande des citoyens, c’est la base de l’économie de marché. tout est une décision personnelle: plus on consomme, plus on pollue. a nous de faire le bon choix

S.v.p. commenter sous votre vrai nom.

Laisser un commentaire