Article écrit par

2 réponses

Page 1 sur 1
  1. CAROLE LAVOIE 12 novembre 2017 à 19 h 47 | | Répondre

    Le début de la « faim » qui est en fait le début de la « fin » est déjà bien amorcé pour plusieurs dizaines de millions d’humains, d’innombrables autres espèces de plantes et d’animaux et malheureusement ce n’est qu’un début.

    Que Marjorie se console d’une certaine manière car d’aucune façon l’espèce humaine pourra vivre de pilules. C’est la qualité et la quantité plus ou moins grande du « vivant » de nos aliments qui nous maintiennent en plus ou moins bonne santé. Tout ce qui sort d’une usine est « mort » et est indigne de se qualifier de nourriture. Avec des pilules aussi « complètes » qu’on voudra bien nous faire avaler, notre espèce va vite devenir non viable, n’atteignant même pas l’âge de la reproduction.

    J’invite Marjorie et tous les lucides comme elle à se faire un jardin aussi petit soit-il, de faire des germinations, de boire du jus vert, de bouger, de jouer dehors, de rêver, de planter des arbres…beaucoup, beaucoup d’arbres…même clandestinement!

    Il nous faut INDIVIDUELLEMENT simplement recréer le paradis là où l’on est, juste sous nos pieds.
    Devenons des révolutionnaires silencieux, reverdissons ce joyau bleu qui se balade dans l’espace car sachez que la Vie continuera avec … ou sans nous (Homo sapiens).

  2. Micheline Claing 12 novembre 2017 à 18 h 34 | | Répondre

    Merci Serge de nous partager ce message de plus, surtout venant d’une adolescente. Comme j’aimerais que tous les adultes aient cette conscience de notre précarité actuelle due à nos choix, plutôt nos mauvais choix!

S.v.p. commenter sous votre vrai nom.

Laisser un commentaire