Six mois plus tard : votre vote!

Après six mois de carnet, et plus d’une vingtaine de textes dans mon cas, j’aimerais connaître le verdict (provisoire) des lecteurs et lectrices de ce blogue.

Qu’est-ce que vous lisez surtout? Qu’est-ce que vous aimez? N’aimez pas? Y a-t-il des sujets que vous aimeriez voir traiter? Avez-vous des commentaires ou des critiques à faire? Et surtout : ce carnet vous est-il utile? En quoi et comment?

Bref, une nouvelle fois, je ressens le besoin de vérifier quel sort est réservé aux bouteilles que je lance chaque semaine à la mer du cyberespace…

Robin de l'île, par Dobritz (http://robin.lapin.org)

Peut-être arriverai-je, un jour, à ne plus avoir besoin de ces réponses tangibles pour continuer simplement, avec la persévérance et la sérénité de celui qui fait ce qu’il a à faire, sans égard aux résultats mesurables? À l’exemple d’Elzéar Bouvier, « l’homme qui plantait des arbres », ou de Yann Martel, l’écrivain canadien auteur de L’histoire de Pi, qui écrit chaque quinze jours au premier ministre Harper pour lui envoyer un livre dédicacé différent dans l’espoir de l’intéresser à la culture canadienne, j’espère apprendre peu à peu cette sagesse humble et têtue de la fidélité à ce qui doit être fait.

Mais d’ici là, j’aimerais quand même avoir de vos nouvelles, sous forme de commentaires ou autrement! Merci à l’avance…

Article écrit par

9 réponses

Page 1 sur 1
  1. Helena Berthelot 19 avril 2016 à 13 h 02 | | Répondre

    Bonsoir,

    J’ai découvert ce carnet il y a plusieurs jours et étant depuis toujours le « mouton noir » toujours en marge , et étant surtout depuis des années écoeurée par notre société qui en veut toujours + au détriment des autres (humains et animaux) je me suis intéressée à la SV.
    Je me délecte de vos articles que je lis par ordre chronologique et j’adore votre façon de tourner les mots, j’ai trouvé par exemple l’article « journée sans maquillage » excellent (même si je ne me maquille pas , je suis entièrement d’accord sur le fait que beaucoup de femmes le font pour être dans la norme, pour ne pas « paraître négligée » , expression des plus horripilantes, comme si être naturelle voulait dire se négliger, bref je m’égare). En tout cas vous avez une lectrice française assidue alors n’arrêtez pas ! JAMAIS!
    Héléna.

  2. Robert Béliveau 4 septembre 2010 à 14 h 23 | | Répondre

    Cher Dominique,

    comment te dire merci pour ton engagement et ton talent, non seulement pour synthétiser mais aussi pour susciter des questionnements…

    Continue mon cher Dominique. Tu es essentiel et incontournable.

    J’ai lu le dernier livre de Sulak Sivaraksa : The wisdom of sustainability. Tu aimerais. Je pense que c’est là encore un livre essentiel (que peu d’entre nous auront la chance de lire).

    Merci d’être là et de continuer à rayonner.

  3. Sylvie 4 septembre 2010 à 13 h 50 | | Répondre

    Je suis abonnée au carnet depuis le tout début et je lis tout. Je retourne même sur les anciens articles pour lire les nouveaux commentaires qui ont pu s’y ajouter.

    J’ai déjà écrit un blogue de voyage qui est inactif depuis près de trois ans, et je suis toujours surprise en consultant les statistiques de constater que j’ai encore autour de mille visiteurs par mois, nombre que je n’ai jamais atteint pendant que je l’écrivais.

    Le carnet des simplicitaires est à la fois une bouteille à la mer, un livre qui peut toucher quelqu’un bien des années après, ainsi qu’un dialogue en direct qui équivaudrait à philosopher sur la place publique ou discuter dans un café, chose qu’on prend de moins en moins le temps de faire dans ce monde qui va si vite. À le lire, on se sent un peu moins seul sur la planète SV.

  4. Emma Michaud 3 septembre 2010 à 14 h 10 | | Répondre

    Je viens de découvrir le blogue et j’entends bien le fouiller un peu car plusieurs articles semblent intéressant. J’aime l’idée et les sujets variés, continuez! :)

  5. Viviane Blais 2 septembre 2010 à 21 h 52 | | Répondre

    Dominique, étant moi-même blogueuse, je comprends ta frustration. Mais je crois qu’il y a beaucoup de lecteurs qui sont là de façon continue même s’ils ne commentent pas. Si tu veux en avoir le coeur net, tu peux installer des outils sur ce blogue qui te permettraient d’avoir une meilleure idée du trafic. Je pense notamment à StatCounter, qui permet de connaître le nombre de visiteurs par jour (et il fait la distinction entre les nouveaux visiteurs et les anciens) et donne des infos sur le nombre de clics qu’il y a eu sur la page durant la journée.

  6. Michel Blondin 30 août 2010 à 8 h 45 | | Répondre

    Dominique,
    Tes textes me font réfléchir aux contradictions qui font partie de notre quotidien collectif et individuel. Ils nous aident à essayer d’y voir clair et à agir d’une façon plus consciente et conséquente. Il faut que tu continues. Ce que tu fais est précieux.

  7. Yan Fortin 29 août 2010 à 19 h 34 | | Répondre

    Bonjour,

    SVP continuez le carnet, je le lis régulièrement, je me suis abonnée au RSS feed.

    Les points de vue sont intéressant, cela me permet parfois de partager les articles avec mes amis, parents et contacts!

    Yan Fortin :-)

  8. vanessa 28 août 2010 à 10 h 03 | | Répondre

    je viens de découvrir ce blogue.
    Je trouve que les blogue sur ce sujet en français sont rares. ou certain sont abandonnés et ça donne une mauvaise image au mouvement : comme si à l’instar des blogues, le mouvement était « en panne »… C’est bête, mais l’association d’idée est rapide :s

    J’aime les réflexions, les arguments qui me permettent de trouver de la matière quand je discute avec les gens.
    J’aime aussi les « exemples » de vie.

    Continue !!!!

S.v.p. commenter sous votre vrai nom.

Laisser un commentaire