Article écrit par

Une réponse

Page 1 sur 1
  1. Sylvie 10 janvier 2011 à 16 h 12 | | Répondre

    C’est bien vrai que c’est un réflexe de remplacer par du neuf. Le mois dernier, ma belle-soeur mentionne qu’elle n’a presque plus de coupes à vin. J’en ai justement une boite de surplus qui dort en haut de l’armoire mais comme j’ai pensé seulement quelques semaines plus tard à les lui offrir, elle en avait déjà acheté des neuves… et il y a mon frère qui ramasse ses sous pour s’acheter un four grille-pain alors qu’un mois plus tôt, ma mère me disait qu’elle avait un four grille-pain à donner. J’ai donc offert le four de ma mère… à mon frère. Faut juste se parler!

    Je n’aurais pas pu t’offrir un séchoir à cheveux, je n’en ai qu’un qui me sert quelques mois par année. Quand les beaux jours reviennent, le linge sèche sur la corde et nos cheveux sèchent très bien tout seuls au soleil.

    Je viens de lire « Planète jetable » de Annie Léonard (Éditions Écosociété) et franchement après ça j’y pense à deux fois avant d’acheter des objets neufs, même si c’est la solution la plus facile et la plus rapide.

    C’est rassurant de savoir qu’on n’est pas seul à poser ces petits gestes qui pris individuellement semblent ne pas faire de différence.

    Continue à partager tes réflexions, c’est inspirant.

S.v.p. commenter sous votre vrai nom.

Laisser un commentaire