Article écrit par

2 réponses

Page 1 sur 1
  1. Michel Ouellet 1 février 2016 à 18 h 50 | | Répondre

    Merci pour cet article. Les philosophes dans cet article semble tenir un discours qui ressemble étrangement à celui du bouddhisme ou nous pouvons développer notre joie ou bonheur par un travail sur soi continuel. Pour plus d’information aller voir sur http://www.sgi-canada.org. Çà fait plusieurs années que je m’efforce de faire jaillir ma joie au quotidien avec cette pratique et c’est positif.

  2. Gariépy Diane 1 février 2016 à 17 h 27 | | Répondre

    Bien d’accord avec ton bonhomme, Jacques!
    Ces temps-ci, j’ai plaisir (joie, bonheur, étincelle, rire…) à aller chercher le petit-fils après l’école. À la fin du mois de décembre, il faisait parfois noir,froid et venteux.
    Alors, on jouait à « Bernard Voyer qui affronte une tempête au Pôle Sud ».

    Des fois, on joue avec lui à transformer une boîte vide trouvée dans les vidanges pour en faire une caserne de pompiers.

    Pis, on soupe à la chandelle… en jouant « au perroquet » (répéter ce que l’autre dit.)

S.v.p. commenter sous votre vrai nom.

Laisser un commentaire