Les vacances approchent…

bas du fleuve aout 2010 044Pour oublier le fameux « métro, boulot, dodo », quoi de mieux que de s’inventer des vacances actives, pas chères, écologiques et …jouissives!

 

Voici deux petites évasions vacancières déjà vécues par des simplicitaires.

Un chalet à Notre-Dame-du-Lac (Témiscouata)

C’était à l’époque où notre fils était tout petit. On n’était pas riches et déjà, nous avions fait le choix, à Montréal, de ne pas posséder d’auto. Mais comment alors s’évader de la ville pour se refaire les poumons et contempler la nature?

Grâce à un formidable programme provincial qui s’appelait Vacances-Famille, nous avions pu identifier un chalet juste à la sortie du village de Notre-Dame-du-Lac, dans le Témiscouata, juste en face du lac. Et le plus formidable, c’est qu’il était possible de s’y  rendre en train (jusqu’à Edmonston) en complétant le parcours avec un taxi.

De belles vacances tranquilles et de petites échappées au village (une petite marche sur la voie ferrée) pour y admirer les arrangements floraux des belles maisons nichées à flanc de montagnes et qui se vendaient à l’époque pour une bouchée de pain!

C’est sûr : il n’y a plus de programme Vacances Famille mais avec Internet, de nos jours, on peut certainement dénicher un semblable coin de pays québécois où il est possible de se rendre en train. Les enfants adorent le train!


Camping à St-Roch-des-Aulnaies

C’était il y a trois ans, environ. Il y a un camping à Saint-Roch-des-Aulnaies,  le Camping des Aulnaies qui donnait un rabais aux cyclistes. Dans le temps (hé, hé, ça va vite maintenant!), le prix était de $11.00 la nuit.

Tout près, à Saint-Jean-Port-Joli, il y avait un gîte, Au boisé joli, qui louait des vélos à la journée ou à la semaine. Le paysage est fabuleux. Il y a une piste cyclable sur le bord du fleuve et plusieurs rangs très charmants dans les terres. On peut déjeuner au camping mais ce n’est vraiment pas de la gastronomie. Ensuite, il y a des comptoirs de vente de fruits et légumes un peu partout et un marché fermier les fins de semaine à St-Jean-Port-Joli. Plusieurs restaurants sympa et beaucoup moins chers que dans Charlevoix dont un de type Commensal près du camping etc. Bref, ça m’avait coûté environ $55/jour en tout pour : transport depuis Montréal, location du vélo, site de camping et bouffe.  Deux photos pour donner envie de vous y retrouver.

bas du fleuve aout 2010 début 206

Article écrit par

Une réponse

Page 1 sur 1
  1. Diane Gariépy 13 juillet 2013 à 0 h 56 | | Répondre

    …Et, petit complément d’information: La personne qui a passé de belles vacances à St-Roch-des-Aulnaies y était allée (en partance de Montréal), en autobus Voyageur, avec la tente et tout le reste dans la soute aux bagages! 🙂
    DG

S.v.p. commenter sous votre vrai nom.

Laisser un commentaire