Diane Gariépy

La cathédrale engloutie

La cathédrale engloutie

Au fond de moi, je sens qu’un édifice s’enfonce. Un édifice qui a soutenu toutes mes actions depuis ma naissance en novembre 1944. Je sens s’effondrer les sermons du dimanche où l’on nous répétait sans cesse : Aimez-vous les uns les autres! Comme bien des gens, j’ai abandonné la fréquentation hebdomadaire de l’église paroissiale depuis des dizaines d’années. Et aujourd’hui, il… Lire la suite →

Changement de cap!

Changement de cap!

Ça fait plus de dix ans que j’anime des rencontres sur la simplicité volontaire. Le plus souvent, je procède de la façon suivante : Présentation « Classique » jusqu’à aujourd’hui La SV : ce n’est pas un concours de masochisme, ce n’est pas de l’avarice. C’est prendre les moyens pour ne pas se laisser déstabiliser par la société de consommation…. Lire la suite →

La simplicité volontaire, ce n'est pas niaiseux!

La simplicité volontaire, ce n’est pas niaiseux!

Un petit bijou, cet article du périodique français La décroissance (No 101, Juillet-août 2013, p.7). Le titre : Éloge de la simplicité. L’auteur: Pierre Thiesset.  Avions demandé la permission de reproduire l’article mais cela nous a été refusé : la revue tient à vendre sa production. Les bonnes revues ont peine à se financer. Alors, je me contenterai ici d’en commenter certains… Lire la suite →

Les vacances approchent...

Les vacances approchent…

Pour oublier le fameux « métro, boulot, dodo », quoi de mieux que de s’inventer des vacances actives, pas chères, écologiques et …jouissives!   Voici deux petites évasions vacancières déjà vécues par des simplicitaires. Un chalet à Notre-Dame-du-Lac (Témiscouata) C’était à l’époque où notre fils était tout petit. On n’était pas riches et déjà, nous avions fait le choix, à Montréal, de… Lire la suite →

Lectures pertinentes (suggestions pour l'été...)

Lectures pertinentes (suggestions pour l’été…)

  Presbytère recherché! À force de lire et de rester assise devant mon ordinateur, je crains fort de bientôt souffrir de stéatopygie. Et ça me rappelle cette solution qu’avaient trouvée, dans le temps, les Frères et les Pères de mon patelin : ils lisaient quotidiennement leur bréviaire en marchant à vive allure, aller/retour, sur la longue galerie de leur grande maison,… Lire la suite →